mercredi 25 mai 2016

jeudi 7 janvier 2016

Domont (95) - Photos

Noémie Noel s'impose en Cadettes

Flavien Dassonville
Sur un circuit sensiblement identique aux championnats de France Master, Flavien Dassonville (Auber 93) s'impose devant les deux juniors surclassés de l'US Métro Transports, Tanguy Turgis et Matthieu Legrand. Sur un circuit rendu difficile par les conditions météo, c'est au sprint que Clément Auvin (Off Road Epone) s'est imposé devant Erwann Kerraud (USMT). Champion de Champagne Ardennes, Joris Delbove s'adjuge l'épreuve en cadets. Laure Bouteloup (Bleus de France) est la lauréate chez les Dames. En juniors, la victoire revient à Léah Ribeiro. Chez les minimes et cadettes, les championnes d'Ile de France Noémie Noel (Argenteuil Val de Seine) et Claire Menard (PAC 95), remportent l'épreuve.


Matthieu Legrand


Les photos de l'épreuve

mardi 29 décembre 2015

Loic Manceau revient sur la saison 2015

On le retrouve aussi bien dans les sous-bois, à proximité des spots de trial, sur le bord des routes, des pistes de BMX ou au cœur des vélodromes, Loïc Manceau, reporter sportif a accepté de revenir pour nous sur la saison 2015 dans la région francilienne.

Loic Manceau en pleine action avec Jeremy Le Nezet (CM Aubervilliers 93)

Vélostar :Avec le début de Cyclo Cross, la saison route se termine. Toi qui a suivi la plupart des courses, quel bilan peux tu en tirer ? 
L.M : On arrive pratiquement déjà à la fin de la saison de cyclo-cross. Mais néanmoins revenir sur la saison sur route écoulée est toujours intéressant. L’année 2015 fut assez bonne dans l’ensemble pour les franciliens. L’AS Corbeil-Essonnes prend la deuxième place de la Coupe de France DN3,  pour la deuxième fois en trois ans. Des jeunes de l’équipe comme Nicolas Cros, Fabio Do Rego ou Lucas Leblond ont éclot. Le Team Peltrax CS Dammarie-lès-Lys (Seine-et-Marne) termine l’année avec 42 victoires individuelles et un titre de champion du monde masters avec Samuel Plouhinec. Dans les autres clubs, des individualités se sont révélées également comme Enzo Anti (Pédale Fertoise) ou Pierre Valette (EC Montgeron-Vigneux). Dans les catégories de jeunes je retiendrais la domination du Parisis AC 95 chez les cadets au Challenge du CIF et  la brillante saison de Malcom Tyndall (Team 94 Villeneuvoise) chez les minimes.

Tony Gallopin et Loic Manceau
Vélostar : Et concernant les professionnels ? 
L.M : Tony Gallopin (Lotto-Soudal) a confirmé qu’il était un coureur de classe mondiale, l’un des meilleurs sur les courses d’un jour ! Stéphane Rossetto (Cofidis) s’est également montré à son avantage cette saison, 2016 pourrait être son année avec un peu plus de réussite ! Kenny Elissonde (FDJ) a prouvé que sa victoire en 2013 sur l’Alto de l’Angliru n’était pas un accident en terminant dans les vingt premiers du Tour d’Espagne. Ses coéquipiers Yoann Offredo et Kévin Reza ont les capacités de retrouver le chemin de la victoire en 2016 en fonction des stratégies d’équipe sur les courses. Anthony Turgis (Cofidis) a réussi une saison plus que réussie pour sa première année chez les professionnels. Son frère Jimmy (VC Roubaix Lille Métropole) trouvera la voie du succès en 2016, c’est sur. Quant à Guillaume Thevenot (Europcar), la chance finira par tourner du bon coté. Les équipes d’Auber 93 et et de l’Armée de Terre ont réalisé une année correcte collectivement.

Vélostar : Si tu devais retenir un moment fort en 2015 de quoi s’agirait-il ?
L.M : Difficile à dire, sur une année qui va de janvier à décembre… Il y a plusieurs moments forts dans une saison. Je dirais le sextuplé au mois de juin du Team Peltrax-CS Dammarie-les-Lys sur leur nocturne en 2e catégorie. Ce jour là il y avait près de 90 mecs au départ, les coureurs du président Jean-Pierre Arnaud ont fait le job. Petit clin d’œil aussi à l’EC Montgeron-Vigneux, qui remporte les Challenges du CIF en 3e catégorie avec une équipe de coureurs formés au club pour leur grande majorité.

Vélostar Beaucoup de coureurs ont nettement évolué cette saison. Quelle est la révélation de l’année ?
L.M : Pour ma part je dirais qu’il y a plusieurs révélations cette saison. Mathilde Gros (US Créteil), une saison exceptionnelle sur piste cette année pour sa première année de vélo. C’est aussi la meilleure féminine francilienne sur la saison probablement avec Laure Bouteloup (Bleus de France) en cyclo-cross.  Le duo Matthieu Legrand et Tanguy Turgis (US Métro-Transports) a performé pour sa première année chez les juniors sur route et performera encore en 2016. Sur piste Guillaume Millasseau (Argenteuil VS 95) et Mathieu Riebel (ECMV) ont formé une paire redoutable sur les épreuves d’endurance à l’instar de Melvin Landerneau (Team 94 Villeneuvoise), champion d’Europe de vitesse juniors et Sébastien Vigier (ECMV) sur les épreuves de vitesse.

Vélostar Nous t’avons aperçu sur quelques épreuves de Polo Vélo. Peux-tu nous parler de cette discipline ?
L.M : Le cyclisme ce n’est pas que la route, le cyclo-cross, la piste  et le VTT! Beaucoup de coureurs et dirigeants issus de la route manquent d’ouverture, même par curiosité vers les autres disciplines que peuvent être le BMX, le trial, le vélo couché, le cyclisme en salle et donc le polo-vélo. Le président de la commission régionale Alain Derly s’investit beaucoup pour développer cette discipline. C’est une manière ludique de pratiquer le vélo. Le cyclisme n’est pas un sport individuel on le sait, mais le terme collectif prend tout son sens dans la pratique du polo-vélo. Je conseille vivement aux clubs de s’essayer au moins une fois à cette discipline, vous n’aurez pas de regrets.

Vélostar : La Cipale devait réouvrir cette année. Où en est le projet ?
L.M : Il y a déjà eu des courses au mois de juin sur le vélodrome de la Cipale organisées par le VCVP les mercredis et les samedis. 2016 devrait marquer le véritable retour de cette piste historique dans le paysage cycliste francilien. On peut imaginer que d’autres épreuves comme le championnat d’Ile-de-France des masters ou des courses affiliées à la FFC se déroulent dans l’enceinte.

Vélostar : Vélostar Organisation à rajouté à son calendrier un critérium d’Après Tour le 29 Juillet 2016, une première depuis longtemps pour la région. Que penses-tu de cette initiative ?
L.M : Eric Ramos et son équipe de bénévoles de Vélostar Organisation ont déjà fait leurs preuves depuis de nombreuses années sur les cyclosportives que sont la Jacques Gouin et la Vélostar en région parisienne. C’est une très bonne nouvelle pour le cyclisme essonnien et francilien qu’un critérium professionnel soit organisé à Longjumeau. Les regards vont être portés sur la commune, sur le vélo, sur le patrimoine essonnien aussi.

Vélostar : Depuis plusieurs mois, nous te voyons à l’œuvre avec des articles sur le site Facebook du comité d’Ile de France. Qu’en est il de ton projet de site internet ?
 Lucas Auchecorne et Loic Manceau
L.M : Nous venons de lancer avec Jean-Baptiste Ducrocq également coureur en 2e catégorie au Paris Cycliste Olympique, un site web qui se veut complément d’informations sur le cyclisme régional au sens large du terme quelque soit la fédération ou la manière de pratiquer le cyclisme. Nous sommes encore en phase de développement et de construction mais comme dit l’adage Rome ne s’est pas fait en jour. Concernant mes activités sur les réseaux sociaux pour le Comité Régional, les huit départements d’Ile-de-France sont mis en avant tous les deux mois, à travers un club, un coureur ou un dirigeant par son activité sportive ou son investissement dans le cyclisme.

Vélostar : Selon toi quelles peuvent être les révélations sur la saison route 2016 ?
L.M : Il est encore trop tôt pour en parler, il y a toujours un ou des coureurs qui sortent du lot que l’on n’attendait pas forcément. Néanmoins à cette heure-ci, on pourrait éventuellement parler du champion d’Ile-de-France de cyclo-cross chez les cadets Hugo Lemelle (ECMV) et de Maximilien Provost (Team 94 Villeneuvoise). Chez les juniors Florian Delachaume (VC Etampes) pourrait être la grande révélation de 2016. Concernant les premières catégories le Team Peltrax-CSD a perdu Kévin Le Cunff parti au CM Aubervilliers 93 mais récupère Alexandre Gratiot. Les deux coureurs de l’ACBB Nicolas Brismontier et Jéremy Roma pourraient franchir un nouveau palier en 2e catégorie. En 3e catégorie, cela reste ouverte le Paris Cycliste Olympique emmené par Sébastien Marion possède l’équipe la plus solide en Ile-de-France sur le papier avec le VC Arpajon de Stéphane Ibrahime et Flavien Legeay. Romain Blum (ECMV) devrait être l’une des révélations en 3e catégorie.  Que ceux que j’oublie ne m’en veulent pas, je pourrais aussi y passer des heures, et tout cela reste de l’hypothétique, les mutations ne sont pas encore finies et la seule vérité reste avant tout la route.

lundi 28 décembre 2015

Cyclo-Cross Evry (91)

Un contre la montre individuel qui se déroulera dans le Parc Henri Fabre face à la préfecture de l'Essonne, à Evry (91)

Parents, venez nous donner un coup de pouce et applaudir vos enfants
Evryens, venez encourager les coureurs!


lundi 30 novembre 2015

Portes ouvertes Culture Vélo



Depuis maintenant plusieurs années, Culture Vélo Corbeil-Essonnes ouvre ses portes en fin d'année. Journée réussie avec la présence d'un public venu en nombre pour admirer les nouvelles collections et côtoyer les quelques professionnels essonniens présents pour l'occasion. Vainqueur des Boucles de la Mayenne et médaillé de bronze sur les Mondiaux pour sa première saison chez les pro, Anthony Tugis (Cofidis) avait fait le déplacement. Marion et Tony Gallopin, Yoann Offredo et Jimmy Turgis étaient eux aussi présents. Le magasin est ouvert toute l'année le lundi de 14h à 19 et du mardi au samedi de 9h30 à 19h dans la ZI des Coquibus à Corbeil Essonnes. Plus d'infos sur leur site culturevelocorbeil.com

Les photos de l'événement sont disponibles ici


vendredi 27 novembre 2015

Critérium de Longjumeau — Interview d'Eric Ramos

"Toute la question est de savoir si nous aurons les moyens financiers de faire venir le vainqueur du Tour de France."

Crédit photo Vélo 101

Eric, cinq jours après l'arrivée du Tour de France, vous donnerez naissance le vendredi 29 juillet 2016 à un nouveau critérium d'après-Tour à Longjumeau. Comment vous est venue une telle idée ?
Sur invitation de leurs organisateurs, je suis descendu cet été découvrir les critériums de Castillon-la-Bataille et de Marcolès. C'est ainsi que m'est venue cette idée d'organisation d'un critérium cycliste professionnel. L'engouement populaire suscité et la relative facilité d'organisation comparativement à une cyclosportive m'ont conforté dans cette idée. La région parisienne est dépourvue de rendez-vous du genre depuis vingt-cinq ans, c'est donc tout naturellement vers Longjumeau que je me suis tourné. Nous y avions organisé un départ d'étape du Tour de France en 2010. Les élus ont été emballés par l'idée, l'organisation est donc lancée !

En quoi l'organisation d'un critérium est-elle plus commode qu'une cyclosportive ?
Un critérium, c'est un petit circuit dessiné en ville. Ça nécessite beaucoup moins de signaleurs par rapport à une cyclo comme la Jacques Gouin ou la Vélostar 91, qui nous font traverser une quarantaine de communes avec tout ce que cela implique de difficultés d'organisation. En revanche, il convient de boucler un budget conséquent, de l'ordre de 100 000 euros pour faire venir quarante coureurs (vingt-cinq pros, quinze amateurs) et subvenir aux autres dépenses. L'idée étant d'organiser une fête populaire, nous avons pris le parti de ne pas faire payer les entrées. Il nous faut donc en face des recettes permettant de financer la venue des coureurs.

De quelle manière comptez-vous boucler ce budget ?
Nous avons trois axes. Pour financer le premier tiers du budget, nous avons sollicité les collectivités : la ville de Longjumeau, le département, l'agglomération et la région. Le deuxième axe s'articulera autour d'un repas le midi, avant l'épreuve. Nous allons mettre en place dans une très belle halle de Longjumeau un repas avec trente tables qui seront vendues aux partenaires. Chacun pourra inviter ses meilleurs clients à déjeuner avec un élu et un coureur professionnel. Le dernier tiers sera financé par la vente de programmes de course et de produits dérivés, un village exposant et la recette des buvettes.

Vous organisez déjà deux belles cyclosportives franciliennes, mais les collectivités vous ont-elles semblé plus réceptives au soutien d'un critérium ?
De par mes nombreuses démarches auprès des élus, je sais très bien que le sport cycliste n'est pas une activité qui reçoit toujours un écho favorable. On emprunte les routes, nous sommes liés à la circulation routière, et souvent nous faisons face à des retenues de la part des élus pour des motifs sécuritaires. Or un critérium se dispute en court circuit fermé et se veut en outre plus médiatisé. La venue d'un petit peloton professionnel et peut-être même du vainqueur du Tour de France, en fonction de notre budget, attirera les médias. Pour les collectivités, c'est la garantie que la ville sera mise en lumière, quand les retombées médiatiques d'une cyclo, même avec 1000 participants, sont moindres.

A une époque où les critériums disparaissent, n'est-il pas passé de mode de vouloir en créer un ?
Il a existé jusqu'à quatre-vingt critériums d'après-Tour par le passé, il y en aura treize en 2016. Beaucoup ont dû s'arrêter par manque de budget, mais le public n'a jamais renié son intérêt pour ce genre d'épreuves. Quand on voit un petit village comme Marcolès qui multiplie par dix sa population le temps d'un critérium, pour venir voir vingt cyclistes professionnels tourner en rond, c'est qu'il existe encore un engouement. Nous devons être capables de le faire encore en région parisienne et même de susciter des envies. L'organisation d'un critérium de ce type sera déjà une première phase. Dans le futur, nous verrons si nous sommes capables de faire mieux.

Quand et comment allez-vous travailler à la conception du plateau ?
J'ai la chance de pouvoir approcher les coureurs sur plusieurs épreuves du calendrier professionnel : Paris-Nice, le Critérium du Dauphiné, le Tour de France. J'ai de multiples connaissances au sein du peloton et une petite dizaine de coureurs s'est déjà engagée à venir à Longjumeau, si leur calendrier le leur permet. On compte déjà quelques belles têtes d'affiche françaises. L'idée sera d'avoir une très grosse tête d'affiche, mais cela se fera en fonction du budget qui sera le nôtre. Toute la question est de savoir si nous aurons les moyens financiers de faire venir le vainqueur du Tour de France. Les critériums de Lisieux, Camors et Dijon nous précéderont au calendrier. La Polynormande de Daniel Mangeas suivra. On sait que le coût ne sera peut-être pas le même si les organisateurs travaillent ensemble à la conception d'un plateau relativement commun.

Le vendredi 29 juillet 2016, en quoi consistera le tracé du premier critérium de Longjumeau ?
Il s'agira d'un petit circuit de 2,2 kilomètres à boucler à quarante reprises, sans réelle difficulté. Mais on sait très bien qu'un critérium, c'est avant tout une kermesse. L'idée est d'organiser une fête populaire autour du vélo avec de multiples animations en marge du critérium : on pense à une course Cadets, au regroupement d'anciens véhicules de la caravane du Tour, à une opération vélo vintage, peut-être même à une animation avec des dernys, tout en faisant participer les associations locales et notamment le club historique de l'UC Longjumeau. L'idée sera vraiment de fêter le vélo.

Propos recueillis le 26 novembre 2015, par Vélo101

mardi 17 novembre 2015

Offredo dévoile son Strava



Suivez la préparation hivernal de notre essonnien Yoann Offredo via Strava : www.strava.com/athletes/11394929. Route, Pignon Fixe, Piste, VTT, Cyclo Cross et Gainage sont au programme afin de reprendre 2016 dans les meilleurs conditions.

La tenue Donnons des Elle au vélo 2016

Voici en exclusivité la nouvelle tenue Donnons des ELLE au vélo 2016 !!!

Pour l'instant, sans les logos des partenaires, mais il reste encore de la place disponible, alors, avis aux amateurs...

Le maillot et le cuissard court ainsi que le sweat sont en vente jusqu'au 10 décembre en téléchargeant le bon de commande.


dimanche 15 novembre 2015

Journée Portes Ouvertes Culture Vélo Corbeil




Comme chaque année, le magasin Culture Vélo de Corbeil Essonne (91) propose une journée portes ouvertes. Découverte de nouvelles gammes et rencontre avec des représentants sont au programme de la journée. Une séance de dédicaces avec de nombreux coureurs professionnels est aussi prévu. Les frères Turgis, Jimmy et Anthony, Tony et Marion Gallopin, Yoann Offredo et Kenny Elisonde étaient présent l'année dernière.


Toutes les infos de cette journée ici

Portes ouvertes 2014

Une erreur est survenue dans ce gadget